You are currently viewing Dans la bibliothèque de Guillaume Lefer
©Guillaume Lefer

Dans la bibliothèque de Guillaume Lefer

Cette semaine, entrons dans la bibliothèque de Guillaume Lefer… Assistant éditorial et instagrammeur littéraire sur son compte @lagalerielitteraire, ce passionné des mots et des livres nous ouvre sa bibliothèque, son habitude d’acheter les livres en double et sa passion de l’écriture dans les marges. Entretien. 

Vous lisez…

Dans le métro ou dans un fauteuil ? 

Dans un fauteuil à l’extérieur, c’est l’idéal.

Avec une tasse de thé ou de café ? 

Café, thé ou chocolat chaud selon la lecture (et le moment de la journée) !

En prenant des notes sur un carnet ou dans les marges du livre ? 

Dans les marges !! Mes livres sont annotés dans tous les sens. J’ai toujours un crayon pour accompagner ma lecture, j’aime retrouver au hasard des pages les phrases qui m’ont marquées, les endroits où je me suis arrêté, questionné. C’est sans doute ma manière de discuter avec l’auteur.

Plusieurs livres en même temps ou l’un après l’autre ? 

Par lectures enchevêtrées.

En musique ou en silence ?

Plutôt en silence. Les mots, les phrases ont une certaine musique en eux-mêmes, inutile d’ajouter un autre rythme.

Des livres que vous achetez ou que vous empruntez ? 

Je n’emprunte jamais de livres ! Attention, que ce soit dit. Je préfère me les approprier pleinement, les annoter et les retrouver quand je veux, ce qui serait plus compliqué avec le livre de quelqu’un d’autre. Mais de manière contradictoire j’aime aussi les vieux livres d’occasion et voir les annotations de ceux qui sont passés par là, lire avec eux.

Pour votre travail ou pour le plaisir ? 

Autant pour l’un que pour l’autre. Je vous laisse placer la limite.

***

Dans votre bibliothèque, on trouve…

Plutôt Marcel Proust ou Bret Easton Ellis ? 

MARCEL PROUST FOREVER !!!!!! « Qu’écrire après ça ? » disait Woolf. D’ailleurs des amis me l’ont récemment offert en Pléiade (j’ai des amis merveilleux !).

Des petits objets et des cartes postales devant les livres ? 

Des statuettes, des portraits, des cartes postales, des pierres aussi, bref des souvenirs. Je pense qu’une bibliothèque n’est pas un lieu ordinaire, une force étrange s’en dégage.

Plutôt des essais ou des romans ? 

Ce sont les deux grands pôles de ma bibliothèque : on y retrouve des essais comme des romans. C’est vrai que j’accorde tout de même une très grande place aux romans. Mais les essais – que ce soit en art, en littérature ou en sciences sociales – sont pour moi essentiels. Et bien sûr parmi eux les revues !! (lisez Noto, lisez Esprit, lisez La nuit. !)

Des marque-pages qui dépassent de partout ou des pages cornées ? 

Ni l’un ni l’autre hélas, une carte postale me sert de marque-pages et m’accompagne vers un autre livre. Certaines sont oubliées volontairement pour mieux les retrouver plus tard, comme on retrouve un vieux copain. Corner les pages, je ne sais jamais si c’est parce que je trouve un passage magnifique ou simplement parce que j’avais laissé là ma lecture.

De la bande dessinée et des romans graphiques ?

Moins. C’est un manque, je le reconnais. Mais c’est dans ma PAL !

Plutôt Emile Zola ou Georges Perec ? 

Georges Perec côtoie Émile Zola, mais pas dans la même case (mais grande préférence pour Perec) !

Des guides de voyage ou des romans qui se déroulent dans les lieux où vous partez en vacances ? 

J’ai quelques guides de voyage (les Géoguide sont assez bien écrits), mais je ne reste jamais loin de la littérature, et chaque voyage est l’occasion de fréquenter de nouvelles œuvres.

Plutôt Stephen King ou Georges Simenon ? 

Stephen King vit chez mes parents. Je le retrouve là-bas de temps à autre.

Quelles maisons d’édition indépendantes ? 

Bélopolie, qui publie la revue Noto et journal La nuit. et auprès de qui j’ai fait mes premières armes, puis Anamosa !

Quel livre en double ? 

En double pour les livres que j’ai aimé (en bon bibliophile, j’ai en double un faux Rimbaud numéroté), en triple ceux que j’ai adoré, et en quadruple mes amours éternels ! Romain Gary est un bon exemple : pour Éducation européenne, j’ai l’édition originale parue chez Calmann-Lévy, deux SP de la collection Blanche, deux Folio et un dernier annoté dans la Pléide (ça fait 5 !), c’est mon record.

Pour écrire des notes pendant vos lecture, voici quelques-uns de nos carnets, disponibles sur notre boutique en ligne :