Conseil d’écriture d’Annie Ernaux

Conseil d’écriture d’Annie Ernaux

Aujourd’hui, le conseil d’écriture d’Annie Ernaux nous emmène du côté de la mémoire et de l’observation.

“Ma méthode de travail est fondée essentiellement sur la mémoire qui m’apporte constamment des éléments en écrivant, mais aussi dans les moments où je n’écris pas, où je suis obsédée par mon livre en cours. J’ai écrit que “la mémoire est matérielle”, peut-être ne l’est-elle pas pour tout le monde, pour moi, elle l’est à l’entrée, ramenant des choses vues, entendue (rôle des phrases, souvent isolées, fulgurantes), des gestes, des scènes, avec la plus grande précision. Ces “épiphanies” constantes sont le matériau de mes livres, les “preuves” aussi de la réalité. Je ne peux pas écrire sans “voir”, ni “entendre”, mais pour moi c’est “revoir” et “réentendre”. Il n’est pas question prendre telles quelles les images, les paroles, de les décrire ou de les citer.Je dois les “halluciner”, les relâcher (comme je l’explique dans le début de L’Événement, qui est le texte où je vais le plus au fond de mon travail d’écriture) et ensuite je tâche de “produire” — non de dire — la sensation dont la scène, le détail, la phrase sont porteurs pour moi, par le récit ou la description de la scène, le détail. Il me faut la sensation (ou le souvenir de la sensation), il me faut ce moment où la sensation arrive, dépourvue de tout, nue. Seulement après, trouver les mots.”

Annie Ernaux, L’Écriture comme un couteau, Folio, page 39

Pour écrire suivant le conseil d’écriture d’Annie Ernaux, il faut sans aucun doute un carnet pour noter, et ne pas oublier… Voici quelques idées de carnets pop art et colorés disponibles sur la boutique en ligne.